Le Royaume-Uni est un haut lieu du trafic aérien en Europe. Il est en effet un point de passage incontournable pour les nombreux vols transatlantiques qui relie l’Amérique à l’Europe. Mais c’est aussi un pays qui compte de nombreux aéroports, en particulier sa capitale qui en possède six. Un chiffre impressionnant pour une capitale qui compte avec son agglomération 15 millions d’habitants. À titre de comparaison, Paris compte moitié moins d’aéroports pour 11 millions d’habitants, agglomération inclue.

Trois aéroports éloignés

La « low-costisation » du transport aérien a permis l’essor d’aéroports jusqu’à présent inconnus. En France, Paris Beauvais ou Vatry sont de beaux exemples. Seul bémol : ils se situent loin des centres, à des dizaines de kilomètres. Dans le cas de Londres, trois aéroports se situent en marge de la ville : Luton, Stansted et Southend. Les deux derniers se situent à plus de 60 kilomètres à l’est de la ville, alors que le premier, Luton, se trouve à 45 kilomètres au nord de la ville.

On y retrouve principalement un trafic européen et low cost. Luton est par exemple une grande plateforme de correspondance pour EasyJet. De même, Ryanair est très présente à Stansted.

Heathrow et City : les aéroports de proximité

Plus important aéroport du pays (et d’Europe en terme de passagers), Heathrow est incontestablement le numéro un. Avec ses deux pistes, il accueille principalement des vols de compagnies régulières, aussi bien moyen que long-courriers. Sa situation est idéale, car il n’est qu’à seulement seulement quelques kilomètres de la ville et est desservi par un train spécial, le Heathrow Express.

Un autre aéroport se situe encore plus près de la ville : il s’agit de Londres City, connu pour sa courte et étroite piste, située au coeur des Docklands et du quartier financier de Londres. Il est ainsi surtout utilisé par une clientèle d’affaires. La compagnie CityJet en a fait son hub.

L’inclassable

Londres Gatwick est l’aéroport que nous n’avons jusqu’à présent pas évoqué. Il se situe au sud de la ville, à une quarantaine de kilomètres comme Luton. Pourtant, il s’agit d’un aéroport qui accueille énormément de trafic, et ce, malgré le fait qu’il ne possède qu’une seule piste. Londres Gatwick est en effet le second aéroport londonien mais aussi britannique.

Comment expliquer le fait qu’un aéroport aussi éloigné connaisse autant de succès ? La raison est historique : Londres Gatwick a été inauguré en 1946, sur le site d’un ancien aérodrome de la ville (Croydon) datant des années 20-30. Or, c’est après la Seconde Guerre mondiale que le trafic aérien a réellement pris son envol. Ainsi, Gatwick a su préserver sa notoriété, comme Heathrow, qui a l’avantage d’avoir de plus grands terminaux, deux pistes et d’être plus proche du centre de Londres.

Carte des aéroports de Londres

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here