Pour beaucoup, prendre l’avion est synonyme d’aventure, de vacances et d’engouement. Cependant, parfois, avion rime avec inquiétude, difficulté et discrimination. Avoir un handicap ne devrait jamais être un frein pour voyager et visiter d’autres pays, de nombreuses compagnies aériennes ont d’ailleurs mise en place des solutions adaptées pour permettre à tout le monde de voyager sans soucis. Voici nos conseils pour voyager sereinement avec un handicap.

Réserver vos billets

Avant tout de chose, réserver d’abord vos billets d’avion sans aucune correspondance (si possible) pour éviter de devoir aller à droite, à gauche ou d’abimer votre fauteuil roulant pendant son transfert d’un avion à un autre.

N’oubliez pas non plus de réserver une assistance PMR si vous en avez besoin, certaines compagnies aériennes offrent ces services gratuitement, on pense notamment aux transports du matériel (fauteuil roulant, scooter, bouteille d’oxygène,) mais aussi la prise en charge des animaux d’assistance ou de soutien émotionnel ou l’aide aux prises des repas, approvisionnement en oxygène ou l’aide à la montée et à la descente de l’avion. Il est cependant primordial de toujours contacter votre compagnie au minimum 48h avant votre départ.

Lors du départ

Si vous vous déplacez en fauteuil roulant, le mieux est de louer une voiture pour personnes à mobilité réduite chez des professionnels dans le domaine comme Allied Mobility. Lorsque vous arrivez à l’aéroport, dirigez-vous vers le guichet de votre compagnie aérienne, ils seront ensuite capables de vous aider, en général, chaque aéroport est muni d’une salle dédiée à l’accueil des personnes ayant besoin d’aide. La compagnie aérienne vous offrira ensuite un fauteuil provenant de l’aéroport et vous invitera à enregistrer le vôtre comme « bagage en soute », on conseille de toujours prendre des photos de l’état de vos appareils, au cas où ils apparaissent endommagés à l’arrivée.

L’arrivée

Lorsque vous êtes arrivée à votre destination, l’assistance de l’aéroport viendra vous aider à débarquer sans danger. La procédure est ensuite la même qu’à l’arrivée mais au sens inverse. Vérifiez d’abord l’état de vos équipements, inspectez-les sous tous les angles et vérifiez qu’ils fonctionnent, n’oubliez pas de comparer vos photos, vous ne voulez pas passer vos vacances avec des équipements en panne ou abimés…

Pour résumé, prendre l’avion avec un handicap peut être difficile surtout si vous n’avez fait aucune démarche au préalable. Et pourtant, les compagnies aériennes offrent maintenant énormément d’assistances qu’importe votre situation et handicap mais il est important de les prévenir en général une semaine à l’avance pour tirer le meilleur parti de leur service.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here