Il se peut que lors de votre voyage avec Air France votre vol ait été retardé ou même tout simplement annulé. Dans bien des cas, certaines conséquences sont inéluctables : perte de temps, perte d’argent, et accumulation de stress et de fatigue. Toutefois, ces préjudices peuvent être compensés grâce à une indemnisation. 

Les retards et annulations chez Air France

Comme chez toute compagnie aérienne, certains vols Air France peuvent parfois être retardés ou annulés. Il peut s’agir de vols court, moyen comme long-courriers. Les retards et annulations dépendent de la période (par exemple, les vacances scolaires sont propices à ce type d’aléas) ou de circonstances diverses comme les grèves (de personnels Air France mais aussi de personnels externes comme les contrôleurs aériens). Parmi les grands événements à l’origine de fortes perturbations, on retient bien sûr la grève de 2014 ou encore le manque d’avions de la filiale régionale HOP! en 2018 qui a dû affréter de nombreux avions pour palier aux vols annulés.

Garder son calme et agir posément

Inutile de paniquer ou de s’énerver : cela ne résoudra en rien la situation. Dès que vous apprenez que votre avion va avoir du retard ou qu’une annulation est pressentie, rapprochez-vous de la compagnie pour obtenir des informations et une solution. Elle est obligée de vous acheminer à destination et vous proposera ainsi une alternative. Dans ce contexte, tant que vous n’êtes pas arrivé à votre destination finale, c’est la compagnie qui prend en charge vos repas, votre hébergement et certains frais de communication. 

Sachez également que renoncer à son voyage en voulant acheter un billet auprès d’un autre transporteur n’est pas forcément la meilleure solution : le billet vous sera facturé au prix fort et vous ne serez pas éligible pour bénéficier d’une indemnisation. Nous vous conseillons de choisir l’alternative proposée par Air France, qui a l’avantage d’avoir un vaste réseau et des fréquences régulières dans ses destinations.

Se renseigner sur ses droits

Grâce à l’Union européenne, les passagers sont protégés et les compagnies se doivent de répondre à plusieurs obligations. En cas de retard de plus de trois heures, d’une annulation ou de surbooking, chaque passager a la possibilité d’obtenir une indemnisation en plus du remboursement de son vol.

L’indemnisation forfaitaire à laquelle peuvent prétendre les passagers est de :

  • 250 € pour les trajets de moins de 1500 kilomètres (court-courrier)
  • 400 € pour ceux compris entre 1500 et 3500 kilomètres (moyen-courrier)
  • 600 € au-delà de 3500 kilomètres (long-courrier)

Pour en bénéficier, la raison du retard ou de l’annulation doit être propre à la compagnie. Par exemple, si le vol est annulé à cause d’une grève des pilotes, vous pourrez bénéficier de l’indemnisation. S’il s’agit d’une grève des contrôleurs aériens, vous ne pourrez pas y prétendre car la compagnie n’est pas responsable dans ce cas.

Faire une réclamation pour obtenir une indemnisation

En cas de retard supérieur à trois heures ou d’annulation de dernière minute, vous êtes donc éligible pour obtenir une indemnisation de la compagnie. Il vous suffit de faire une réclamation Air France pour lancer la démarche. Vous pouvez vous faire aider par des juristes spécialisés dans ce type de démarches comme AirHelp. Le délai d’obtention de l’indemnité est variable mais en général relativement rapide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here