Depuis 30 ans, le transport aérien s’est considérablement développé et complexifié. Aussi les annulations de vol, les retards excessifs ou encore les surbookings sont-ils devenus le lot fréquent de nombreux voyageurs. Afin d’améliorer les conditions de vol des passagers, l’Union européenne renforce depuis 2005 la réglementation en termes d’assistance et d’indemnisation.

Annulation, retard excessif ou surbooking : à quoi puis-je prétendre ?

  • Le droit à l’information par la compagnie aérienne
  • Le droit à l’assistance et une prise en charge (hébergement, restauration, appels téléphoniques)
  • Le droit au remboursement ou au réacheminement en cas d’annulation de vol, de refus d’embarquement ou de retard important
  • Le droit à une indemnisation

Quels sont les vols concernés ?

Sont concernés sans exception tous les vols au départ des aéroports de l’Union européenne, la Norvège, l’Islande et la Suisse, quelle que soit la nationalité de la compagnie aérienne. Pour les vols en provenance d’un aéroport extérieur à l’Union européenne, la Norvège, l’Islande et la Suisse, seuls les vols exploités par une compagnie européenne sont concernés.

À combien s’élève mon indemnisation ?

Vous avez droit par passager à une indemnisation forfaitaire de 250, 400 ou 600 euros en fonction de la distance de votre vol. Ceci est applicable si l’annulation, le retard ou le surbooking relève bien de la responsabilité de la compagnie. Rassurez-vous, c’est le plus souvent le cas ! Si vous avez vécu ce type de mésaventure, n’hésitez pas à utiliser gratuitement notre simulateur ci-contre qui vous permettra d’estimer votre indemnité en un clin d’œil.