Vous aimeriez voyager en compagnie de votre animal domestique ? Sachez que c’est possible ! Voici quelques conseils précieux pour organiser et prévoir dans les meilleures conditions le voyage de votre fidèle compagnon.

animaux_avion

Animal en cabine ou en soute ?

Sous réserve de formalité en règle, seuls les animaux domestiques (chiens, chats) de petite taille sont acceptés en cabine sous certaines conditions :

  • Votre animal doit voyager dans un sac (non fourni par la compagnie)fermé et homologué lui permettant de respirer. Certaines compagnies imposent l’utilisation d’une cage spéciale
  • Le poids maximum d’un animal autorisé en cabine est variable en fonction de la compagnie. En principe, entre 4 et 8 kilos maximum
  • Chaque passager ne peut voyager qu’avec un seul animal
  • En classe économique, le sac (ou la cage) doit pouvoir se glisser dans l’espace situé sous le siège devant soi
  • Votre animal ne doit en aucun cas sortir de son contenant pendant la durée du vol
  • Le sac (ou la cage) dans lequel voyage votre animal peut être considéré comme un bagage supplémentaire payant (selon les compagnies)

Certaines compagnies n’acceptent aucun animal en cabine. Elles peuvent toutefois permettre, à titre exceptionnel, l’emport en cabine de chiens d’assistance (chiens guide de personnes souffrant d’un handicap moteur ou sensoriel).

Si votre animal ne peut pas voyager en cabine, alors il est probable qu’il puisse voyager en soute. Rassurez-vous, la soute est un endroit ventilé, pressurisé et chauffé. La cage de votre animal y sera maintenue de manière à rester stable. De même, le commandant de bord sera informé de la présence de votre animal et prendra toutes les mesures nécessaires pour qu’il voyage confortablement.

Quelques points auxquels il faut penser :

  • Demander l’avis d’un vétérinaire avant le départ
  • S’assurer que la cage de votre animal soit conforme (dimensions, fermetures…), grande et confortable pour qu’il puisse se tenir debout, se coucher, faire un tour sur lui-même. L’eau et la nourriture doivent être rechargeables de l’extérieur et mises à disposition dans la cage
  • Prévoir plus de temps pour l’enregistrement (il faut arriver en avance)
  • Éviter les correspondances. Si vous n’avez pas le choix, assurez-vous d’avoir plus de deux heures d’escale afin de devoir vous ré-enregistrer

Tarifs

Le transport d’animal n’est pas compris dans le prix de votre billet, il faut donc acquitter une somme forfaitaire lors de votre réservation ou à l’aéroport. La tarification varie selon les compagnies aériennes et selon les destinations.

En général, l’emport d’un animal en cabine revient à acheter une franchise bagage supplémentaire. Elle est donc principalement moins chère que pour le transport d’un animal en soute. Cependant, certaines compagnies comme Air France appliquent le même tarif aussi bien en cabine qu’en soute.

chien_avion

Formalités

  • Pour être admis à bord, votre animal doit avoir tous ses vaccins à jour
  • Tout chien ou chat voyageant au sein de l’Union européenne doit être identifié au moyen d’une puce électronique. Il doit également être muni d’un passeport européen. Fourni et rempli par un vétérinaire habilité, ce passeport permet d’identifier votre animal et atteste qu’il est dûment vacciné
  • Attention : pour les voyages à destination de l’Irlande, la Suède, le Royaume-Uni ou Malte, des conditions sanitaires supplémentaires sont requises. Nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’ambassade de votre pays de destination
  • Pour vos voyages en dehors de l’Union européenne, sur les documents nécessaires à l’entrée de votre animal dans le pays (vaccinations, certificat spécifique, et les éventuelles quarantaines ou restrictions). Vérifiez l’heure d’arrivée de votre avion à l’aéroport de destination ; en effet, lors d’arrivée tardive, des week-ends ou jours fériés, les services douaniers et vétérinaires peuvent être fermés
  • Pour entrer au Royaume-Uni, à Malte, en Irlande et en Finlande, votre animal doit être âgé d’au moins 3 mois

Quelques conseils

Beaucoup d’animaux ne supportent pas l’avion et tombent malade durant le voyage même en ayant pris des médicaments contre le mal du transport et contre le stress. C’est pour cela qu’il ne faut pas nourrir votre animal pendant au moins 6 heures avant le voyage. Une gamelle pliable pourra vous être utile pour lui donner à boire juste avant l’embarquement.

La Direction Générale de l’Avion Civile (DGAC) vous conseille d’imprimer le document récapitulatif ci-contre avant votre départ.

rappel_animaux_dgac